lundi 27 octobre 2008

LES MYSTERES DE BADOO : LABORATOIRE POLICIER DES SERVICES SECRETS ?

L'ampleur du scandale fait frémir : le site BADOO.COM avec son interface anodine et ses visées innocentes serait devenu depuis mai 2008, à l'insu de ses créateurs, un site expérimental des services secrets français qui en auraient pris le contrôle dans le but d'établir une vaste base de données sur les citoyens.

Rien que cela. Alors, rumeur ou réalité ?

Enquête.


Internet avec ses facilités d'usage et ses potentialités exceptionnelles a engendré une pléthore de sites gratuits à vocation sociale. Parmi les plus fameux citons BADOO.COM... Qui serait au centre d'une incroyable affaire de Watergate informatique à la française !

L'histoire pourrait faire sourire... Pourtant, à entendre certain anciens collaborateurs des services secrets du gouvernement français (étrangement bien informés), la chose serait loin d'être aussi fantaisiste qu'elle n'y paraît. Au contraire, il y aurait tout à gagner à ce que le loup opère sous des dehors ingénus. C'est bien connu, la farce est l'amie du drame et l'on sait depuis la genèse de "l'art de la manipulation des masses" mis en pratique lors de la Guerre Froide que les espions les plus avertis arborent toujours des allures farfelues.

Interrogés par nos confrères belges du MATIN et dans la foulée par le FIGARO (ce dernier prenant le relais du MONDE devenu beaucoup plus frileux dés lors que certains sujets ont été abordés au cours de l'investigation), certains témoins se sont rétractés, d'autres ont réitéré leurs allégations.

Tous ont souhaité demeurer anonymes.

L'intérêt de constituer une base de données policière ou/et politique comportant des informations sur des centaines de milliers de citoyens à partir de simples adresses IP est double. Et de premier ordre. Nul ne peut le nier, pas même ceux qu'on soupçonne de vouloir franchir le pas.

Intérêt économique d'abord : créer un tel fichier sans passer par les procédures légales habituelles qui impliqueraient de lourdes, fastidieuses, coûteuses opérations administratives pour un résultat somme toute assez léger (la protection de la vie privée du citoyen interdisant toute récolte ou gestion d'informations dites "arbitraires"), c'est aller à la pêche miraculeuse.

Intérêt policier surtout : quel plus "merveilleux" outil de surveillance et de contrôle de l'individu, de la société, des populations que l'informatique
appliquée ?

Problème : si sur ce genre de site chacun peut choisir de décliner sa véritable identité, rien n'interdit à l'internaute qui ne souhaite laisser aucune trace nominative sur la toile de s'inventer noms, prénoms, adresses imaginaires.

Mais ce serait sans compter sur les adresses IP.

Grâce aux adresses IP, recoupées selon les cas avec d'autres informations plus empiriques qui y sont logiquement associées (tels que les pseudonymes pris sur BADOO.COM), les services secrets français seraient en mesure de fournir au gouvernement Sarkozy les moyens de ses ambitions sécuritaires...

Mais tout cela pour aboutir à quoi dans le concret ?

En quoi la création de cette base de données aiderait les services de l'État à renforcer ses structures politico-policières ? En admettant que ces bruits inquiétants soient fondés, les informations récoltées depuis le site BADOO.COM seraient-elles exploitables par les services secrets si l'on considère le peu de fiabilité, voire le caractère saugrenu de ces archives individuelles émanant d'un espace de rencontres où tout est nécessairement déformé, embelli, voire purement et simplement inventé ?

Ces données brutes associées aux adresses IP sont-elles sérieusement décortiquées, archivées depuis six mois par nos services secrets ?

Oui affirment la plupart de ceux qui, bien informés, ont eu accès un jour dans leur carrière au saint des saints de la sécurité informatique des SSF... En aucun cas prétendent les autres, une minorité certes mais apparemment beaucoup mieux renseignés, semble-t-il, de par leur situation hiérarchique et stratégique.

Bref, qui croire ?

Plaisanterie ou réalité, gageons que la nouvelle ne sera pas pour rassurer les anonymes inscrits sur BADOO.COM qui pour le coup risquent de ne plus l'être du tout (au moins pour l'administration policière), pour peu que l'information soit authentique et même plus vraie que nature...

Méfiance, tel doit être ici le maître-mot. En effet, on a déjà vu par le passé et bien avant la naissance d'Internet que ce genre de "blague" pouvait n'être finalement, tout simplement et tout bêtement que... La réalité.

Pierre H. pour "Ouest France"

16 commentaires:

Anonyme a dit…

il y a eu confirmation de cette affaire sur CANAL + la semaine dernière mais hélas peu de gens osent encore temoigné a visage decouvert donc affaire a suivre... En esperant qu'entre temps l'Etat ne vienne pas ettouffé le scandale a coups de millions payés a des vendus haut placés pour démentir et ainsi redorer son blason salit...

Anonyme a dit…

kel emission ? j'ai pas vu mais cé vré ke y oré des tentative de la dst pour prend lé kontrol a des site kom baddo

voir sur youtube tapé badoo + espion mais je suis pas certain de ce buz!!!

Gredin a dit…

Que les services secrets étudient la toile pour identifier des idées reconnues comme terroriste ou haineuses... je ne vois pas le problème surtout qu'on ne peut rien y faire. On se doute bien que lorsque l'on pose un message sur la toile, celui-ci devient public. D'ailleurs c'est un peu le but.
Que devrait-on faire ? Se taire ? Ne rien dire qui pourrait froisser une hypothétique mentalité conspiratrice contre le peuple et certains crieur de vérité ?
Moi je crois qu'on a rien à craindre de ce coté là, la pire erreur serait peut-être de se taire, de ne plus assumer nos idées, nos craintes nos interrogations face à des institutions sur lesquelles nous perdons de plus en plus le contrôle.

Elles sont devenues tellement étrangères que l'on croit qu'elles sont nos ennemies. Mais si c'est le cas, qu'elles prennent le risque de taper sur ceux qui parlent et ils feront passer encore mieux le message du malheureux lui donnant plus de crédit que jamais il n'aurait pu en donner à ses convictions.

Gardez tjrs en tête que les institutions sont à notre service, et qu'elles ont le pouvoir que l'on veut bien leur laisser. Elles ne sont pas toutes puissantes ! Elles sont à la mercis des réactions populaires.
La plus grande preuve est d'ailleurs ce genre d'informations ayant pour conséquences de faire taire les gens, de créer chez eux une "angoisse" qui n'est réelle que si on y croit.


Pour conclure, j'ajouterais que lorsqu'il y a une info de ce type, il faut le vider de tout son contenu émotionnel pour pouvoir l'interpréter objectivement, déceler la réaction attendue puis agir de façon à renforcer ou rétablir des droits ou liberté qui seraient mis en péril par la réaction attendue.
Évidemment, il ne faut pas se jeter dans une réaction contraire sans faire l'effort de réfléchir sur les conséquences de celle ci ^^

Anonyme a dit…

Moi, j'aurai juste une question ? Pour l'auteur de cet article reste-t-il anonyme ? Pourquoi n'a-t-il créé qu'un seul article dans ce blog ?

waKö a dit…

Mais c'est pareil pour tout les réseaux sociaux!!! (et pour blogs, sites...) Les utilisateurs sont leur propre informateur, et si tu veux pas donner certaines informations, ne les mets pas sur internet. Ca me fais rire jaune de voir que tout le monde s'affole, vous venez a peine de prendre conscience que les infos sur internet sont consultables par n'importe qui (que ce soit un pote ou un agent des SS [Services Secrets bien sur]).j'en reviens pas de cette naiveté.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je suis responsable du marché français chez Badoo.
Un de mes partenaires m'a averti de la publication de cet article ce matin.
Après lecture de celui-ci, je tiens à féliciter l'auteur pour avoir égayer ma matinée par cette mésinformation risible.


Cordialement,

Jean-Baptiste Raynaud
jb.raynaud@corp.badoo.com

Anonyme a dit…

tres intiresno, merci

DIABETE a dit…

soyez pas naifs les gars!!
badoo est devenu un repaire d'escroqs
ils ne peuvent évidement rien contre nous
moi je leur met des listes de mails de spammeurs
(qui sont soi disant deja inscrits comme par hasard!!)
ensuite je spamme badoo:noc@monopost.com,abuse@monopost.com,dmn@monopost.com,
je les inscrit à des centaines de newsletters de cul
tous les jours je recommence
je les harcele (en général sous vpn)
(résultat: 2 ans de galere et quasiment plus de spam)

Anonyme a dit…

je me suis fait haké par un dénomé bako hannachi de bir el haffey 9113 tunisie ,demande d'argent via western union ,vols de liens ,captures d'écran puis virus !! maintenant il est sur facebook ,et netelog ,attention a cet homme et a son réseau de cybercafé

Anonyme a dit…

bako hannachi, ou mohamed hannachi(2profils faux )med arfaoui, atef et sofyen hannachi, msalbi dhiaeddine,..... hakeur bado facebook netelog!!

Anonyme a dit…

m'éfiez vous des demandes d'argent via western union mr mohamed hannachi ou bien bako hannachi sois disant de paris ? plusieurs adresses bir el haffey 9113 tunisie) paris ,gent ( belgique) araignée sur la toile badoo, facebook ,netelog aussi vous etes prévenue medames et medemoiselle !

Anonyme a dit…

Perso j'ai eu affaire à des hommes sur Badoo et autres sites de soi disant rencontres, qui sont entrés en contats avec moi entant que "taupes" pour s'infiltrer dans mon ordi et dans ma vie. Ceci était lié à la FM... Et je pense même que certains modérateurs sont même choisie pour "faire un sale boulot" sur ce genre de site et tenter d'amener des personnes dans des "pièges".... J'interessais la FM. Et le pire dans l'Histoire est que mon meilleur ami qui était aussi inscrit en sa propre ville se retrouvait toujours affiché dans l'une des villes de ces derniers et que les seules visites qu'il recevait étaient que des femmes programmées elles aussi pour venir vers lui....... Je dirais que l'on peut rencontrer sur ces sites des personnes très dangereuses et qui peuvent avoir un certain "pouvoir".

Anonyme a dit…

Lorsque j'ai fait une recherche dans google sur mon prénom et mon nom de famille, je suis tombée dès la 1ère page e google sur une page de badoo (accessible aux non connectés) avec mon prénom et nom de famille. Je précise que je m'étais jamais inscrite sur ce site.

J'ai dû écrire à badoo pour qu'ils la virent, du coup ils possèdent maintenant mon nom associé à mon ip.

Anonyme a dit…

C'est un site ou sur 2 contacts en s'inscrivant je suis tombé sur deux filles en photo type européenne et en dialogue parlant de Cote D'Ivoire.Alors les services secrets et/ou la Cote D'Ivoire entretiendrait un réseau de fichier d'identité? Affaire à suivre.

Les mystères de BADOO.COM a dit…

C'est un site ou sur 2 contacts en s'inscrivant je suis tombé sur deux filles en photo type européenne et en dialogue parlant de Cote D'Ivoire.Alors les services secrets et/ou la Cote D'Ivoire entretiendrait un réseau de fichier d'identité? Affaire à suivre.

POSSIBLE...

Anonyme a dit…

Bonjours, et bien à ma connaissance sur se site badoo qui est vu de plus en plus du monde et comme beaucoup sur le net ouvert à beaucoup de genres de personnalités. Mon témoignage et celui d'une personne qui a donc vécu une mésaventure en partant de badoo, D'abord cette personne comme beaucoup se sent suffisamment seul pour succomber à 'la simplicité' d'accessibilité d'une rencontre sur le web, choisi badoo pour son coté plus ou moins gratuit. Discutes ensuite avec la première jolie fille à ca portée. Puis par naïveté et sans grande vérification de la réel existence de la jolie fille poursuis la conversation qui n'est pas très interactive d'ailleurs. Mais bref l'homme en question en manque d'affection se laisse prendre et continue la conversation sur Facebook...les écrits commence à changer vers des avances plutôt sexuel, un peu de doute s'installe mais après tout pourquoi pas...c'est pas tout les jours que l'on tombes sur des personnes aussi entreprenantes et...consentantes. L'échange se poursuis du coup mais sur Skype par web cam les deux individus se dénudent et l'homme en pleine confiance ne se doute de rien... quand soudain la femme par de l'objectif et lui demandes de ne surtout pas se déconnecter sous peine de faire de sa vie un enfer. En effet l'espace de 5 secondes plus tard le plan cam avait été enregistré par la femme ou qui que se soit..et avait bien faillit être balancé a vu de tout ces amis et de ca famille sur Facebook. A noté que la video en question s'installé bien sur le mur d'accueil Facebook lorsque l'homme décida de supprimer son compte. Ce sont là des fait bien réel qui montre encore une fois de quoi sont capables aujourd'hui les gens sur le net. Qui sont ils, que veulent ils que revendique t-ils? des gens de cote d'ivoires...des gens du tiers monde...une entreprise badoo d 'où l'origine de création semble venir d'un russe Peut être une colère contres les pays développé...En tt cas des solutions serait les bien venus, des gens reste dans le silences. Pourtant des atteintes à la pudeur, des arnaques en tt genres sur leboncoin par exemple et j'en passe font souffrir des gens innocents, pensait à nos futur enfants, de l'abus de faiblesse. Vers quel monde avançons nous sérieux parfois ca fait peur!!